Taboola et Outbrain ne font plus qu’un

Publié par

J’ai l’impression que nous avons attendu 12 ans pour en arriver là.

Je n’ai pas préparé de discours, je vais donc parler avec mon cœur. Je suis incroyablement heureux de vous annoncer aujourd’hui que Taboola et Outbrain ont fusionné en une seule et même entité.

Nous avons démarré cette aventure pour aider les consommateurs à découvrir des contenus nouveaux et intéressants, des sujets qu’ils pourraient apprécier et dont ils ne savaient même pas qu’ils existaient. Nous avons développé une entreprise et une plateforme qui fait la part belle aux partenaires, où notre avenir dépend de la croissance de nos partenaires éditeurs et de notre capacité à attirer des annonceurs (de petites entreprises comme de grandes marques) vers notre plateforme, le journalisme et l’Open Web.

Cette fusion nous offre de meilleures chances face à Facebook, Google et Amazon, en attirant – espérons-le – plus d’annonceurs vers l’Open Web, en leur donnant l’opportunité de toucher près de 2 milliards de personnes chaque mois. Nous comptons des dizaines de milliers d’annonceurs, contre 10 millions pour Google et Facebook réunis. Facebook et Google génèrent à eux deux approximativement 200 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Ensemble, nous allons en générer environ 2 milliards.

Beaucoup de travail nous attend encore, mais nous sommes dans une meilleure position pour faire face à la concurrence. Et si nous réussissons, tout le monde en sortira gagnant.

Pourquoi maintenant ? 

Juste avant de signer notre accord, j’ai pris un moment pour me demander “pourquoi maintenant ?”. Et je pense qu’il y a deux raisons pour lesquelles cela arrive aujourd’hui.

La première a un rapport avec le fait que nous sommes humains et que, peut-être, nous avions besoin de plusieurs années pour nous rapprocher, parler de la vie et prendre une minute, généralement à la toute fin, pour nous demander “est-ce qu’on devrait fusionner ?” (et ne jamais le faire). Et puis finalement le faire. Nous parlions alors de choses personnelles et partagions nos expériences en tant qu’Israéliens vivant à New York.

La dernière fois que Yaron et moi nous sommes rencontrés, je lui ai demandé si ses enfants parlaient hébreu, et il m’a répondu que oui, tous les trois. Je lui ai demandé comment il les avait élevés dans le bilinguisme, parce que nous attendions notre propre princesse (Elinor, elle a maintenant quelques mois et elle est si petite, si belle). Il m’a expliqué, notamment comment il les a incités à échanger des messages en hébreu, il m’a parlé de leurs voyages en Israël, etc.

Ces conversations n’avaient rien à voir avec les CPM, ou avec les coûts d’acquisition des utilisateurs, mais elles étaient autant de petits pas (humains) progressifs vers une meilleure connaissance de l’autre, et une confiance mutuelle. Nous avons aussi impliqué d’autres personnes dans le processus, comme David Kostman, co-CEO d’Outbrain, Eldad Maniv, notre Président et COO, Asaf Porat, leur Chef des Opérations, Tom Inbal, notre Chef de la Stratégie, nos amis de Meitar, et d’autres encore. Et cela a aidé.

La deuxième raison était que le moment choisi ne pouvait être plus pertinent. J’ai pris la parole lors de l’émission de télévision américaine Squawk Box en juillet dernier, et à nouveau en octobre, sur le fait que le monde est en position de vulnérabilité dans le sillage de Facebook et Google, qui deviennent toujours plus forts, peut-être même un peu trop forts. Les annonceurs veulent avoir le choix, ils attendent plus de transparence, moins de dépendance. Il n’y a pas que les avocats qui s’intéressent à la protection de la vie privée, les utilisateurs aussi. Et les éditeurs veulent développer des relations pérennes avec les utilisateurs, sur lesquelles ils peuvent capitaliser, et trouver des façons diverses de générer des revenus intéressants.

Le monde a besoin d’aide, il est en souffrance, et nous dépendons de moins de cinq entreprises pour entretenir un si grand écosystème. Je pense que le défi, quand on est une grande entreprise de consommation, en relation directe avec les utilisateurs, c’est qu’à choisir entre vous et un ensemble de partenaires (éditeurs, opérateurs, OEM, entreprises, etc.), il y a de fortes chances que vous vous choisissiez, et que vous fassiez votre propre promotion.

Les “Avengers” s’unissent.

Que vous soyez plus Marvel ou DC Comics, que vous ayez grandi avec les Cosmocats, Star Wars ou les Transformers, vous avez déjà connu cela par le passé. Vous savez, cet épisode où deux rivaux s’unissent pour le bien commun. C’est ce qu’il se passe avec Outbrain et Taboola.

Quand Yaron et Ori ont lancé Outbrain, c’était une plateforme de recommandation d’article en mode texte et, un an plus tard, j’ai lancé Taboola, alors plateforme de recommandation de vidéos. Pendant dix ans ensuite, nous avons eu la chance de travailler avec des personnes formidables, des investisseurs et des partenaires se sont joints à nous pour poursuivre l’aventure ensemble. Qu’on en arrive ici aujourd’hui, c’est presque un rêve qui se réalise.

Pour avoir une véritable chance de réaliser notre vision commune – combattre le duopole, innover plus rapidement, soutenir les annonceurs et les éditeurs pour qu’ils survivent et prospèrent, nous allons dorénavant nous unir et nous concentrer sur la création de croissance.

Notre objectif est d’accélérer l’innovation pour toutes les lignes de produit, et de fournir de meilleures solutions à nos partenaires et clients.

A quoi les annonceurs et les éditeurs peuvent-ils s’attendre ?

Si vous êtes un annonceur, nous vous apporterons plus de reach (couverture), nous vous aiderons à faire plus de croissance et nous innoverons plus vite et mieux, afin de vous fournir de nouvelles fonctionnalités à essayer. Commerce, installation d’applications, plus de vidéo…

Si vous êtes un éditeur / OEM / opérateur, vous générerez plus de revenus, car nous attirons toujours plus d’annonceurs sur notre place de marché, et investissons plus de temps et d’énergie dans notre Intelligence Artificielle. C’est la dynamique de toutes les places de marché saines. Plus de demande entraîne de meilleurs rendements. Nous innoverons davantage sur l’ensemble de notre plateforme – plus d’outils éditoriales, plus d’analyses et d’informations, plus de capacités d’acquisition d’audience, entre autres. 

J’ai annoncé au Wall Street Journal en octobre dernier qu’à mon avis, si nous faisons bien notre travail, en attirant plus d’annonceurs sur notre place de marché, nous serons en mesure de doubler de taille, et de tripler les revenus que les éditeurs génèrent avec la nouvelle entreprise née de notre fusion. J’en suis persuadé.

En cette période, les éditeurs ont besoin de plus d’aide, de plus de revenus, de plus d’audience, de plus de partenariats. Pas moins. Si vous doutez de ce que j’avance, regardez les actualités.

Merci et, en un mot, je suis très très très enthousiaste

C’est un événement passionnant et transformateur pour nos salariés, nos actionnaires, des milliers d’entreprises et des milliards de personnes. 

Nous nous y engageons ensemble et, que leur adresse email se termine par outbrain.com ou taboola.com, je ne pourrais être plus reconnaissant envers tous ceux qui travaillent si fort, qui se dépassent, qui placent leur énergie dans le travail chaque jour pour nous permettre d’en arriver là où nous sommes aujourd’hui.

Je suppose que je vais encore devoir me pincer parfois pour me rappeler que tout cela est bien réel, et que les rêves peuvent se réaliser. 

J’ai hâte d’assister à tout ce qu’il va se passer à l’avenir. Ce n’est que le début… 

#NoRoomForSmallDreams.

Diffusez vos contenus avec Taboola