Les tendances 2020 de la publicité native

Publié par

Alors que les internautes continuent de rejeter la publicité en ligne traditionnelle, les startups BtoC et les entreprises du classement Fortune 500 allouent des budgets toujours plus importants aux campagnes publicitaires non intrusives.

Selon le SRI et l’UDECAM, la publicité native a enregistré une croissance de +20 % en France en 2019, pesant ainsi pour 22 % dans les dépenses publicitaires du Display et contribuant à 38 % à sa croissance. Sur le premier semestre 2020, dans un contexte de crise sanitaire et économique, la publicité native est restée stable à +2 %, contribuant à amortir la forte décroissance du Display dans son ensemble (-17 % sur la période). Sur les 6 premiers mois de 2020, le poids de la publicité native au sein du Display est ainsi passé de 22 % à 27 %.

Il est facile de comprendre pourquoi la publicité native enthousiasme autant : elle fonctionne, et elle fonctionne bien. Cela dit, la concurrence pour attirer l’attention toujours plus volatile des audiences ne fait que s’intensifier.

Étant donné que l’être humain n’est capable de se rappeler que de 30 % de ce qu’il voit, il est essentiel de faire de bonnes publicités, qui valent la peine d’être vues.

Nous vous présentons ici les tendances de la publicité native en 2020 pour vous aider à vous préparer pour les mois à venir.

Les tendances de la publicité native à suivre

Si vous voulez que vos publicités se distinguent sur une plateforme de publicité native, vous devez suivre de près l’évolution des tendances et des bonnes pratiques.

Nous vous offrons ici une vue d’ensemble pour votre stratégie d’ici la fin de l’année. Nous vous avions déjà proposé d’examiner les principales statistiques sur la publicité native en 2019, nous nous penchons aujourd’hui sur les prévisions pour 2020. Voici comment le secteur a évolué et continuera d’évoluer au cours de cette année.

1. Méthodes d’achats, terminaux et supports

La crise du Covid-19 a confirmé la tendance d’une publicité native toujours plus programmatique et orientée vers le mobile déjà constatée en 2019. Le programmatique pèse en effet désormais pour 61 % des recettes du Display, contre 50 % en 2019. Le mobile, lui, représente désormais 52 % au sein des marchés Display classiques et vidéo, contre 46 % en 2019. Et si les réseaux sociaux ont plutôt bien résisté pendant la crise (-5 %), la tendance pré-Covid était déjà à une croissance plus modérée que par le passé.

Pour la plupart des marques et des agences, cela signifie que vous êtes au bon endroit pour discuter méthodes d’achat. Cela ne fait plus aucun doute : la publicité native grignote les budgets dans le Display.

Si la plus grande partie de votre budget est encore consacrée à autre chose – comme des bannières (pouah !) –, vous devriez peut-être envisager de vous tourner vers les publicités natives. Ici, et dans d’autres endroits où vous avez peut-être dépensé votre budget Display par le passé.

2. Tout est une question de contexte

Selon The Drum, l’engagement est 50 % supérieur sur les sites médias premium que lors d’une navigation libre. Cela signifie que vous devrez vous intéresser aux sites que vous ciblez lorsque vous lancerez et créerez de nouvelles campagnes. Votre marque s’intègre en effet dans le contexte de la publication, vous devez donc vous aligner avec les sites médias qui sont bons pour vous.

Ceci dit, gardez l’esprit ouvert. Les types de sites qui vont profiter à vos KPI pourraient vous surprendre, testez donc aussi largement que possible au départ et resserrez la cible en prenant en compte à la fois la puissance du site média et vos performances.

3. Un besoin auquel la publicité native peut répondre

Le Content Marketing Institute indique que 70 % des consommateurs déclarent préférer en apprendre plus sur un produit ou un service par le biais de contenus plutôt que de publicités traditionnelles. Cela donne aux annonceurs la marge nécessaire pour être créatifs et concevoir des publicités qui soient informatives plutôt qu’intrusives.

4. L’avenir réside dans la vidéo

La tendance des dépenses en vidéos publicitaires digitales est elle aussi à la hausse. Selon Magna Global, les recettes des vidéos publicitaires digitales devraient augmenter de +5,4 % en France en 2020, là où les dépenses dans la publicité numérique reculerons de -2,9 % dans un contexte de crise lié au Covid-19.

Cette croissance plus rapide signifie qu’il est aujourd’hui essentiel de développer une stratégie de vidéo native. Ne tardez pas à vous y mettre, afin de pouvoir rapidement tester et optimiser cette stratégie dans les mois à venir.

4. Soyez interactif

Des recherches ont montré que 93 % des marketers estiment que les contenus interactifs ont prouvé leur efficacité. Le Native Advertising Institute explique la psychologie qui sous-tend cette efficacité, en mettant en évidence le niveau de personnalisation que les lecteurs expérimentent avec le contenu interactif. Il mentionne également le sentiment d’appartenance et de communauté que le contenu interactif peut apporter – comme des résultats de quiz suffisamment pertinents pour être partagés sur les médias sociaux ou pour en discuter avec un ami. Le contenu interactif est engageant et, lorsqu’il est bien fait, peut également générer des résultats grâce au bouche-à-oreille.

5. Le ciblage s’affine

Au fur et à mesure que les capacités de ciblage évoluent, les spécialistes du marketing cherchent à entrer dans des détails toujours plus fins. Karina Tama-Rutigliano, Digital Marketing Specialist et contributrice pour Forbes, explique que les capacités de ciblage sont un véritable facteur de différenciation à l’heure de choisir sa plateforme de publicité native. Elle ajoute que ce qu’elle recherche, c’est de notamment pouvoir cibler en fonction de l’heure, de la date, du code postal, de l’intention de l’acheteur, etc. Ce type de ciblage hyper précis est particulièrement attendu cette année, et il est impératif de comprendre de quelles façons il est aujourd’hui possible de cibler pour garder une longueur d’avance.

6. L’art du retargeting

Le ciblage hyper précis n’est pas le seul type de ciblage qui sera plébiscité cette année. Le retargeting, qui consiste à cibler des personnes qui ont déjà affiché un intérêt pour votre produit et ont donc plus de chances d’être convertis, gagne en popularité. Selon Connectio, il y a des raisons très claires à cela. Trois clients sur quatre remarquent en effet les publicités reciblées, et ces dernières ont 76 % plus de chances de générer des clics par rapport aux autres publicités Display. Faites-vous remarquer, et faites-vous remarquer efficacement.

7. Oubliez la couleur

Cela peut sembler contre-intuitif, mais opter pour des images en noir & blanc plutôt qu’en couleur est une tendance de fond depuis un moment déjà sur notre outil Taboola Trends.

La psychologie qui se cache derrière cette tendance est plus logique qu’on ne le croit. Lorsqu’une audience voit la même chose, encore et encore, elle se lasse inévitablement. C’est aussi vrai pour les images en couleur. Utiliser une image en noir et blanc plutôt qu’en couleur peut augmenter le CTR de +48 % . Cette augmentation vaut la peine de laisser le VIBUJOR de côté et d’en tenir compte dans votre stratégie pour les mois à venir.

Et voilà…

Les prochains mois seront riches en opportunités de publicité natives, et le fait de rester à l’affût de l’évolution des tendances peut vous aider à mieux vous préparer. Découvrez comment vous pouvez en faire plus en collaborant avec Taboola.

Diffusez vos contenus avec Taboola